Aller directement à la navigation

Ajouter un commentaire

Portrait de Nénuphar

Une génération libérée ?

Article du blog: 

Temps de lecture estimé 3 min

Il y a quelques jours, alors que je me promenais en famille au parc de Sceaux, j’ai fait la connaissance d’une dame qui jouait avec son arrière-petit-fils d’un an et demi.

Le petit garçon était très beau, très gai et plein de vie, nous nous sommes retrouvés spontanément en train de jouer avec lui.

Au fil de la conversation avec son arrière-grand-mère, j’ai fini par apprendre que le petit  n’avait « pas de père », que sa maman l’avait conçu sans le vouloir à l’âge de 19 ans, et que l’arrière-grand-mère trouvait assez immature de la part de sa petite fille de n’avoir pas voulu avorter.

En fait, la jeune mère avait été mise à la porte de chez ses parents à cause de sa décision scandaleuse de garder un enfant à l’âge de 19 ans. Seule sa grand-mère (celle que j’ai rencontrée) avait refusé de l’abandonner malgré la pression de la famille qui y voyait une incitation à la faute… Cette dame avait donc accueilli sa petite fille chez elle, avait vraiment cherché à la convaincre d’aller avorter à l’étranger, mais s’était refusée à l’y conduire sous la contrainte.

Embryon de 12 semainesLa jeune fille ne s’était pas tout de suite rendu compte qu’elle était enceinte, et c’est à trois mois et demi de grossesse qu’elle avait fait sa première échographie. Elle était entrée avec l’idée d’avorter, mais les images de l’échographie l’avaient convaincue qu’il s’agissait d’un être humain, et que le tuer serait un meurtre. Aucune pression familiale n’avait pu ensuite la faire changer d’avis, au grand scandale de toute la famille.

La dame comprenait l’attachement de sa petite fille à son magnifique enfant, mais elle trouvait sa décision immature. Sa petite-fille avait enfanté dans des conditions où elle ne pouvait pas assumer l’enfant : ce n’était pas normal que ce soit l’arrière-grand-mère qui soit obligée de s’occuper de son arrière-petit-fils, pendant que la mère poursuivait stages et études. Pourtant, aux dires de cette dame, la maman du petit garçon n’était pas malheureuse, elle était même rayonnante depuis qu’elle avait trouvé la voie professionnelle qui lui convenait vraiment.

Voilà donc la libération de la femme héritée de 1968 et de 1974… Il y a un siècle ou deux, cette jeune femme aurait peut-être été chassée par ses parents apprenant qu’elle était enceinte, à cause de la honte rejaillissant sur la famille du fait qu’elle avait commis un péché de chair… Aujourd’hui, ses parents ne lui reprochent aucunement d’avoir eu une aventure passagère. Mais ils n’admettent pas que leur fille pose un acte libre dans un domaine aussi grave que celui de la vie humaine.

Autrefois aussi, peut-être qu’une grand-mère aurait recueillie sa petite fille enceinte chassée par ses parents. Elle aurait sûrement aussi pensé que sa petite-fille était immature. Mais elle aurait trouvé tout naturel qu’un membre de la famille sans occupation aide une jeune maman à élever son enfant.

Bien sur, les jeunes filles qui tombent enceinte après avoir eu une aventure se mettent souvent dans des situations impossibles si elles décident de garder l’enfant qu’elle portent. Mais pourquoi le droit à coucher avec n’importe qui n’importe quand est-il accompagné de l’obligation d’avorter en cas de grossesse ? Combien de témoignages d’adolescentes et de jeunes femmes qui expriment leur terrible souffrance après avoir cédé à la pression de leur famille pour avorter !

Rendre l’avortement obligatoire pour les jeunes est-il vraiment plus libérant que les aider à prendre conscience de la gravité d’un acte sexuel et de ses conséquences possibles ? Est-il si traumatisant de proposer aux jeunes de faire le lien entre sexualité, amour et engagement ? Est-il obligatoire d’être libre de faire ce que l’on veut sans assumer la responsabilité de nos actes ?

 
 
Grand-mère et enfant
Thème:
Évaluez cet article: 
Moyenne : 4.8 (4 votes)


Dr. Radut Consulting

Fatal error: Only variables can be passed by reference in /var/www/vhosts/annoncescatho.com/httpdocs/sites/all/modules/user_restrictions/user_restrictions.classes.inc on line 228