Aller directement à la navigation

Témoignages

Quand tout coule de source

En ce 14 février, jour de la Saint Valentin, je viens de lui un article qui conseille pour les célibataires de prendre du temps pour soi.

Mais je prends ce temps pour vous partager un aspect de ma vie vu que je n'ai personne à qui le partager alors autant le faire à tout le monde.

A l'instar de Charlie dont vous pouvez lire l'article en suivant ce lien, j'ai la joie depuis l'automne dernier, d'être fluide dans mon élocution. Pourquoi fluide ? Parce qu'avant les mots s'accumulaient dans ma bouche mais sortaient difficilement, ce trouble de l'élocution s'appelle le bégaiement.

Lettre au soldat reconnu

Cher papa,

Portrait de Cat-modératrice

Nouvelles de Manille : Ana, spéciale, si spéciale

Temps de lecture estimé : 2 min

Une fois encore, j'ai la joie de pouvoir vous partager le témoignage de Séverine Dubois, membre du mouvement Points-Cœur.
 

Manille, Philippines, le 14 octobre 2014

Depuis juillet aussi, nos journées ont changé. Elles se sont embellies de la présence quasi quotidienne d’Ana.
Les premières rencontres n’étaient pourtant pas vraiment annonciatrices de cette beauté.
La première fois que j’ai vu Ana, alors que les autres l’avaient déjà accueillie une fois, elle était assise, complètement dénudée, des voisins autour d’elle, certains criant, des enfants se moquant, personne en tout cas pour s’approcher délicatement et lui remettre ses vêtements qu’elle avait caché dans son dos.

Portrait de Cat-modératrice

Dans les prisons philippines : vivre l'amitié avec un grand criminel

Temps de lecture estimé : 3 min




Comme promis, voici la suite du dernier compte-rendu de mission de Séverine Dubois. Séverine nous avait déjà parlé des visites de son équipe dans les prisons de Manille (Cf. Dans les prisons philippines, à la découverte de l'espérance). Voici le récit d'une autre amitié vécue dans l'une de ces prisons.

 

Une fois par mois, nous nous rendons à Muntinlupa, la prison de Haute Sécurité. Les prisonniers y sont condamnés à des peines majeures, voire pour un grand nombre, à la prison à vie.

Portrait de Cat-modératrice

À Manille, la vie jaillit là où nous ne voyons que la destruction

Temps de lecture estimé : 3 min

Témoignage de Séverine Dubois, membre du mouvement Points-Cœur.

Manille, Philippines, le 10 septembre 2013

Chers parrains, chers amis, chère famille,

Dans une rue du quartier du Point-Cœur de Manille, il y a trois semaines.Juillet, août, septembre… La saison des pluies, la saison des typhons. Une époque peut-être pour se laisser davantage encore surprendre par l’extraordinaire vie de ce peuple philippin… Alors qu’il y a trois semaines, un important typhon frappait la région de Luzon, laissant de très nombreux quartiers inondés, les journaux internationaux ne faisaient état que des dégâts.

Cependant, pour nous qui habitons dans ces zones fréquemment inondées, une chose frappe… L’année dernière, il y eut une importante tornade en France. Je me souviens d’une femme en pleurs… Sa maison avait été en partie détruite par les vents. « En trente secondes, confiait-elle entre deux sanglots, c’est ma vie qui s’est écroulée… »

Enfant philippin jouant sous la pluie pendant la saison des typhons
Portrait de Nénuphar

Hommage à mon amie Gi, femme thaïlandaise prostituée

Temps de lecture estimé : 4 min

Ayant eu l’occasion de retourner quelques semaines en Thaïlande cet été, j’ai aussi appris la mort de ma grande amie Gi, à qui je veux rendre hommage à travers cet article.

Je n’ai pas pu savoir comment Gi a trouvé la mort, la personne qui me l’a appris n’en savait pas plus. C’est au cours de l’année et demie passée à Pattaya (ville de Thaïlande organisée pour la prostitution pour les touristes) que je me suis liée avec cette jeune femme dont j’avais fêté le 29 ans le 1er août 2008.

Mon amie Gi et son fils

Le Seigneur m'a donné le goût de sa parole, à travers laquelle il m'a donné la guérison

Temps de lecture estimé : 2 min 30

J’ai ressenti à l’âge de 19 ans, durant mon année universitaire, où je restais beaucoup à la maison, que le Seigneur me faisait traverser un désert.
J’avais constamment l’image et la sensation que je marchais dans le désert, que je devais garder l’essentiel, me déposséder de tout ce qui me possédait, de vendre beaucoup de choses, et je ressentais une grande paix, une sérénité différente.

Le sanctuaire de Paray-le-Monial. Basilique du Sacré-Cœur
Portrait de Evangéline

Témoignage du Père René Luc

Hier je suis allée à l'Ile Bouchard, près de chez moi, lieu où a apparu la Ste Vierge à 4 petites filles.

Nous avons eu le Père René Luc qui a écris son livre : Dieu en plein coeur.

Je vous mets son témoignage : durée de l'écoute = 1h

http://www.ilebouchard.com/hom_pele/20130815-temoignage-p-reneluc.mp3

Portrait de Abbé Damien Verley

Témoignage d'un apostolat auprès des gens du voyage

Temps de lecture estimé : 6 min

Pourquoi un apostolat chez les voyageurs ?

Il y a quatre ans, pour l’année sacerdotale, des prêtres de mon diocèse ont fait venir pour trois jours la relique du cœur du saint curé d’Ars. Parmi eux étaient l’aumônier des gens du voyage.

En suivant les célébrations autour de la venue des reliques, je suis allé à l’Église Saint-Jean-Marie-Vianney dans le quartier des Isards. Grande surprise, en arrivant devant l’Église, de très nombreux enfants, des familles, des chants, de la guitare, une ferveur étonnante ! Premier contact avec le monde du voyage.

Inauguration de la chapelle de Ginestous
Portrait de Alouette

Comment la miséricorde de Dieu a changé ma vie

Temps de lecture estimé : 1 min 30

Bonjour, je voudrai partager avec vous ce que le Seigneur a fait dans ma vie.

Née dans une famille de tradition catholique mais de parents athées, j'ai reçu le baptême, ai suivi le catéchisme jusqu'à ma confirmation, mais j'avais à l'adolescence déjà rejeté en bloc l'Eglise, Dieu, et tout ce qui avait trait de près ou de loin à une quelconque forme de spiritualité, pour devenir nihiliste.

Pages

Souscrire à RSS - Témoignages


Dr. Radut Consulting