Aller directement à la navigation

Spiritualité

Portrait de Filippo-modérateur

Vie monastique, une inspiration pour nous laïcs ?

Temps de lecture estimé : 3 min 30

Le monastère de GanagobieLa communauté bénédictine Sainte Marie-Madeleine, installée au monastère de Ganagobie (Alpes de Haute Provence), fête ses 150 ans. Il y a environ quinze moines bénédictins présents dans ce monastère aujourd'hui.

J'ai eu la grâce d'y faire une retraite personnelle d'une semaine cet été, je partage quelques saveurs et inspirations reçues là-bas, et quelques réflexions générales sur la vie monastique.

Le site de Ganagobie est situé sur un plateau difficile d'accès, avec une superbe vue sur la vallée de la Durance et les sommets des Alpes. Le silence et la sérénité y sont impressionnants. Dès que l'on arrive là-haut, l'agitation du monde disparaît. On entre dans le dialogue avec Dieu seul. Enfin, je peux l'écouter, et il peut me parler sans interférence extérieure. Même si j'arrive plein de bruit intérieur, cela ne fait rien, Dieu me prend tel que je suis. Comme le dit saint Claude la Colombière, il ne se lasse jamais de m'écouter.

Le portail roman à lobes du monastère de Ganagobie
Portrait de Filippo-modérateur

Participer à la Divine Miséricorde en pratiquant les œuvres de miséricorde

Temps de lecture estimé : 3 min

Dans le chapitre 4 du Catéchisme du pape saint Pie V, on trouve une liste, bien oubliée de nos jours, mais fort intéressante pour mieux entrer dans le mystère de la Divine Miséricorde, que nous avons célébré dimanche dernier. Voici ce que l'on y trouve :

942. Qu’entend-on par œuvre de miséricorde ? : L’œuvre de miséricorde est celle par laquelle on secourt les besoins spirituels ou corporels du prochain.

Nathan révèle son péché au roi David
Portrait de Filippo-modérateur

Sainteté 2/2 : les fruits du désir de sainteté

Temps de lecture estimé : 9 min

Cet article est une adaptation d'un enseignement qui a été donné dans le cadre d'un des week-ends pour célibataires chrétiens à Ars, en février 2014. Ces week-ends sont organisés par l'association Homme et femme Il les créa.

Dans les manifestations du temps de la période communiste, dans les années 1980, les polonais brandissaient des pancartes où était écrit : « Nous voulons Dieu ! ». Ils avaient compris quel était leur besoin le plus fondamental : Dieu lui-même, au-dessus de tout bien créé.

A. Vivre en Dieu

1. Une vie transfigurée

Ma décision pour la sainteté, pour Dieu, porte de multiples fruits dans ma vie. Elle va progressivement me rendre plus heureux, je vais entrer dans le bonheur de Dieu, le bonheur en Dieu. Ce processus commence avec le désir de la sainteté. Dieu me donne sa grâce pour que ce désir dure et puisse porter son fruit.

« Je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète. » Jean 15, 11

Vivre une vie transfigurée par le Christ
Portrait de Filippo-modérateur

Sainteté 1/2 : accueillir l'authentique sainteté à pleins poumons et oublier ses caricatures

Temps de lecture estimé : 9 min

Cet enseignement a été donné dans le cadre d'un des week-ends pour célibataires chrétiens à Ars, en février 2014. Ces week-ends sont organisés par l'association Homme et femme Il les créa.

I.   Nous sommes déjà tous saints par le baptême

Voici ce que dit la première phrase de l’exhortation Evangelii Gaudium, « programme » du pape François : « La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus ».

Dieu me crée par amour. Son but est de me faire devenir comme lui. Il veut que je devienne saint comme lui-même est saint.

La joie de Dieu est pour moi. En rencontrant Jésus, je trouve la vraie joie, la joie d'être ce pour quoi j'ai été créé. Cette joie, c'est d'être uni à Dieu, être bienheureux de sa béatitude, être saint de sa sainteté.

Saint Claude la Colombière
Portrait de Filippo-modérateur

Qu’est-ce que la vérité ? Mon doute ou ma foi ?

Temps de lecture estimé : 2 min

Le doute, spécialement sur les croyances philosophiques et religieuses, est souvent vu comme l’attitude intellectuelle juste depuis le siècle des Lumières. Les « maîtres du soupçon » (Marx, Nietzsche, Freud) ont renforcé cette conviction.

Le doute est présenté comme une attitude adulte, face à l’attitude infantile consistant à croire sans se poser trop de questions, qui mène immanquablement à l’illusion.

L’attitude sceptique est-elle si féconde qu’elle se prétend être ? Il y a deux manières de l’appréhender.

Marx, Nietzsche, Freud
Portrait de Filippo-modérateur

Noël : serons-nous présents à celui qui est Présence?

Temps de lecture estimé : 2 min

Noël nous interroge sur notre présence à Dieu. En effet, Noël est la grande fête de la venue de Dieu dans notre monde, et donc de la Présence définitive de Dieu, non seulement de manière spirituelle, mais aussi sous forme corporelle. Jésus vient avec un corps d'homme, un corps de chair. C'est ce que l'on appelle l'Incarnation. Cette personne humaine, Jésus, vient vers moi, autre personne humain, pour me rencontrer et cheminer avec moi, même si je ne le vois pas matériellement, comme le voyaient ses contemporains.

Mais moi, lui suis-je présent ? Il a pris la peine de venir en ce monde et de se faire homme pour moi. Célébrer Noël, c'est rendre gloire à Dieu pour sa présence chaque jour de notre vie, ici sur cette terre, dans nos cœurs et dans toutes sortes de réalités : nos frères baptisés, les pauvres et les petits, nos prêtres, les sacrements, l'Eucharistie… et bien sûr dans notre prière.

La Parousie, venue définitive de Dieu en notre monde
Portrait de Filippo-modérateur

Les trois appels : servir annoncer adorer

Temps de lecture estimé : 4 min

Un trou dans un arbre abrite une colonie de papillons.
 
Un premier papillon sort du trou et s'approche d'un grand feu. Il en est tout réchauffé et, dans sa joie, il revient dans le trou pour diffuser la chaleur reçue auprès des autres papillons.
Un autre papillon sort du trou et s'approche lui aussi du feu. Il est réchauffé et se dit que les autres papillons devraient sortir pour s'approcher du feu et être eux aussi réchauffés. Il va leur annoncer cette bonne nouvelle qu'ils peuvent sortir pour s'approcher du feu.
Un troisième papillon sort du trou. Il est tellement saisi par la beauté et la chaleur du feu qu'il y entre pour n'en plus ressortir. Comme c'est un feu bienfaisant, le papillon brûle sans se consumer, lui-même devient flamme ardente.

Portrait de Cat-modératrice

Cette jalousie, ennemie de notre joie

Temps de lecture estimé : 4 min 30

Dieu veut nous donner le bonheur, et l’un des grands obstacles à ce bonheur est la jalousie. Je parle de la jalousie qui est dans nos cœurs, et non de la jalousie dont nous sommes victimes de la part des autres — qui peut aussi faire des dégâts dans nos vies, certes.

La jalousie du frère aîné qui n'a pas compris combien il est aimé (Rembrandt, Retour du Fils Prodigue)
Portrait de Filippo-modérateur

Après la mort: fin de toute vie ou plénitude de vie?

Temps de lecture estimé : 4 min

Dans le sondage « Que pensez-vous qu'il y ait après la mort ? », plus de 50% des votes sont en faveur d’un bonheur qui attend ceux qui font le grand passage, sans condition ou sous certaines conditions. Très peu disent ne pas savoir ou disent que c’est le néant.

Les élus s'aidant à monter vers Dieu (Jugement dernier, Sixtine, Michel-Ange, 1541)
Portrait de Filippo-modérateur

Mon argent est-il l'affaire de Dieu ?

Temps de lecture estimé : 5 min

Notre Dieu est un Dieu qui s’intéresse à tous les aspects de notre vie. De façon bien humaine, nous avons tendance à classer les domaines de notre vie entre ceux qui regardent Dieu et les autres. La vie spirituelle est évidemment du ressort de Dieu. Mes rapports avec les autres le sont peut-être un peu moins, mais nous connaissons l’invitation pressante de l’Ancien Testament, reprise par Jésus : « Aime ton prochain comme toi-même ». En confession, nous allons volontiers évoquer nos péchés contre Dieu et contre le prochain.

Pages

Souscrire à RSS - Spiritualité


Dr. Radut Consulting