Aller directement à la navigation

Culture

Rendez-moi mes craies (poème)

Rendez-moi mes craies !

Rendez-moi mes ardoises grinçantes, mon tableau poussiéreux, les humeurs d'été, les coups salvateurs de règle, de l'hiver le sérieux, les génies du génitif, les multiplications à la chaîne, les uniformes qui ennoblissent les plus modestes et ceux aux postures vilaines !

Rendez-moi mes après-midi, ma salle de douze élèves, mes dictées obligatoires, les livres parfumés de sueur de pouce, les stylos-plume qui tachent, les buvards qui saignent de labeur et d'envie !

Musique : un groupe à suivre !

Elfenthal, duo exceptionnel formé par Maité Itoiz et John Kelly mérite le détour ; très connu outre-Rhin et outre-Pyrénnées, avec une très bonne production en opéra-rock, chants chrétiens médiévaux consacrés à Marie, Sainte Hildegarde, l'Amour Courtois...

La voix de Maité est absolument magnifique, digne d'une cantatrice, à découvrir absolument avant le retour Ad Patrem en état d'ignorance :)...

Allez, je vous laisse à ce bonheur que vous n'aurez pas à confesser !

 

Musique : un groupe à suivre !

Je viens partager avec vous ma derniére découverte musicale : l'album "Stella Splendens" du groupe anglais Serpentyne. Il s'agit d'un répertoire médiéval remarquablement interprété par Maggie Beth Sand, textes authentiques, certaines partitions issues de manuscrits du 13éme siécle,12éme siécle,16 et 17éme. Les instruments sont authentiquements médiévaux, le style celtique avec une petite pointe rock. Si vous aimez Loreena Mc Kennith : vous vous y retrouverez ! Enfin une musique saine et vivante...

 

Portrait de Filippo-modérateur

Miette d'histoire : comment faire tomber le mur de Berlin sans le savoir

Temps de lecture : 1 min

Ce 9 novembre 1989, en se réveillant, Günter Schabowski était sûrement bien loin de penser que, par sa négligence, il allait être la cause directe de l'événement considéré par beaucoup comme la fin du XXe siècle.

Günter Schabowski le 9 novembre 1989
Portrait de Filippo-modérateur

Miette d’histoire : comment l'amour fit cesser la Terreur

Temps de lecture estimé : 1 min 30

Paris, été 1794. La Terreur a atteint son sommet. Chaque jour, la charrette emmène son lourd chargement humain à la guillotine. À la Convention, Robespierre et son clan règnent sans partage, supprimant méthodiquement leurs opposants réels ou imaginaires. Les autres députés crèvent de peur : seront-ils les prochains à monter à l’échafaud ? Le 24 juillet, Robespierre montre une liste en disant : « Des têtes vont tomber… »

Robespierre et l'artisan de sa chute, Tallien

Un point sur un i (poème pour la Vie)

Poème pour la Vie, recopié à partir d'un tract de l'association "SOS Tout Petits" :
http://www.sos-tout-petits.org/

Portrait de Emma

Grégory Turpin, du désespoir à la joie du témoignage

Temps de lecture estimé 1 min 30

Trois concerts à Paris au cours de la semaine thérésienne début octobre ont permis de découvrir les plus beaux poèmes de Sainte Thérèse de Lisieux, magnifiquement interprétés par Grégory Turpin sur les mélodies composées par le célèbre chanteur Grégoire1 ! Tous : évêques, prêtres, jeunes, parents et enfants ont été touchés et transportés par les textes et l’interprétation.

Affiche spectacle Sainte Thérèse
Souscrire à RSS - Culture


Dr. Radut Consulting