Aller directement à la navigation

Quiz : combien y a-t-il de livres dans la Bible catholique ?

Onglets principaux

Portrait de Filippo-modérateur

"Ignorer les Écritures, c'est ignorer le Christ", disait saint Jérôme. J'espère que la réponse viendra immédiatement à l'esprit des catholiques. angel

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Tout dépend si l'on fusionne ou pas 'Jérémie' avec la 'Lettre de Jérémie' dans un même livre...

--- début de citation ---
Ce court écrit - parfois placé en appendice du livre de Baruc, dont il serait le chapitre 6 - se présente comme une lettre adressée par le prophète Jérémie à ceux qui étaient sur le point de partir pour l'exil. Mais son attribution à Jérémie relève du même procédé que celui de l'attribution du livre dit de Baruc au secrétaire du prophète du VIe siècle. La lettre date probablement du IIe siècle avant J.-C. Ses destinataires pourraient être quelques communautés juives de Syrie, tentées peut-être de céder aux pressions religieuses exercées sur elles par les rois séleucides (voir l'introduction aux livres des Maccabées).

Toute la lettre est une attaque en règle contre les faux dieux et leurs idoles, reprenant les développements qu'on trouve déjà sur le même thème dans les livres d'Ésaïe ou de Jérémie. Son ironie est féroce.

Société biblique française © 1997
--- fin de citation ---

Dans la Bible catholique, il n'y aucun doute : il n'y a que le livre de Jérémie, la lettre de Jérémie ne peut en aucun cas constituer un des livres de la Bible.

"Dans la Bible catholique, il n'y aucun doute : il n'y a que le livre de Jérémie, la lettre de Jérémie ne peut en aucun cas constituer un des livres de la Bible."

On ne peut dire ceci : cette lettre fait partie du canon, et nous la trouvons sous une forme ou une autre dans les bibles catholiques. Voir par exemple la 'Bible Osty', page 1791 (dans l'édition standard) ou elle est une lettre à part entière, comme dans la 'Septante'. Dans la 'Bible de Jérusalem' elle vient à la fin du 'Livre de Baruch', en chapitre 6, comme pour la 'Vulgate' (et non à la suite du 'Livre de Jérémie' comme je le suggérais plus haut).

Elle est issue de la Septante donc, et non des livres hébraïques. Pour cette raison les protestants ne la reconnaissent pas.

Je ne connais pas cette lettre. Elle fait peut-être partie du canon, mais elle n'est pas un livre à part entière de la Bible catholique.
Dans ces cinq Bibles, les XX remplace un nombre qui est exactement identique.
C'est ce nombre-là qui est la solution du quiz, et il n'est pas approximatif, il est exact.

La Bible de Jérusalem (éditions du Cerf) d’inspiration catholique, est la plus diffusée des Bibles d’étude, avec introductions et notes abondantes. Parue en fascicules de 1946 à 1954 sous la direction des Dominicains de l’École Biblique de Jérusalem, éditée en un volume dès 1956, révisée en 1973 et en 1998, elle serre au plus près le texte-source des XX livres.

La Traduction Œcuménique de la Bible (ou TOB, co-éditée par les éditions du Cerf et l'Alliance Biblique Universelle) a été menée conjointement par des protestants et des catholiques à la fin des années 60 (les orthodoxes, sans y collaborer, ont approuvé le projet). Parue en 1975, révisée en 1988, elle cherche à rendre la forme du texte-source des XX livres et s’accompagne, elle aussi, de notes abondantes qui permettent, dans certains cas, une introduction à la diversité des interprétations juives et chrétiennes. Les "deutérocanoniques" sont regroupés avant le Nouveau Testament. En 2003, les 5 premiers livres ou "Pentateuque" ont fait l'objet d'une révision. En 2010, le reste de la Bible a été révisée et des livres "deutérocanoniques" lus seulement par les orthodoxes ont été intégrés.

La Bible Osty (éditions du Seuil), parue en 1973, est l'oeuvre de deux catholiques : le chanoine Emile Osty qui y a passé trente ans de sa vie et le P. Joseph Trinquet, son collaborateur. De toutes les traductions qui cherchent à rendre la forme du texte-source des XX livres, c'est la plus rigoureuse, sinon la plus élégante. Les notes sont nombreuses et toujours utiles pour les spécialistes, même si elles commencent à être datées.

La Bible, nouvelle traduction (Bayard 2001) a été conçue pour «réveiller la lecture biblique». Les notes et les introductions ont été voulues concises afin de privilégier la musique et le rythme du texte dans la polyphonie des traductions des XX livres. Œuvre de biblistes et d’écrivains chrétiens, juifs ou agnostiques, elle se situe au point de convergence d’un travail d’interprétation et d’un travail d’écriture. Elle a été contestée, reste surprenante et demeure inégalée sur bien des points. Une édition "de poche" est parue en 2005.

La Bible Parole de Vie (Alliance Biblique Universelle) est une traduction menée de 1996 à 2000 par une équipe œcuménique; elle s’adresse aux lecteurs francophones qui ont de la peine à maîtriser le français. Avec un vocabulaire limité et une syntaxe simplifiée, elle privilégie donc le contenu du message plutôt que sa forme. Il existe une édition protestante, une édition catholique (XX livres classés dans l'ordre de la Vulgate) et une édition dite "interconfessionnelle" (XX livres classés dans l'ordre de la TOB).

"Je ne connais pas cette lettre. Elle fait peut-être partie du canon, mais elle n'est pas un livre à part entière de la Bible catholique."

La formulation de ce propos est un non sens : un livre est reconnu ou il ne l'est pas. Et en l'occurrence il est canonique.

Merci d'avoir pris la peine de copier/coller un article en ligne (qui d'ailleurs tourne sur de nombreux blogs) mais ce n'était pas la peine. Je m'en arrête là d'une discussion qui - je le sens - tournera en boucle si nous l'entretenons.

Bonsoir à vous.

Portrait de Filippo-modérateur

73 livres. Bravo à ceux qui ont évité le piège des Bibles protestantes et orthodoxes.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting