Aller directement à la navigation

Une petite révolte mais qui doite être exprimée

Exprimer une révolte: 

Bonjour à tous. Je suis ici effectivement pour exprimer ma révolte, non pas contre l'Eglise et pas forcément contre les chrétiens, uniquement contre les gens comme vous et moi qui sont à mon sens dépourvu de toute galanterie ou du moindre respect envers les autres.....Vous l'auriez compris, j'habite la région parisienne et je dois me confronter quotidiennement à des incivilités et "agressions" qu'elles soient verbales ou physiques, souvent pour une simple histoire de place de le métro ou de passage au moment de sortir ou d'entrer dans le métro...je suis de sans chaud, ça a ses avantages, mais dans ce cas précis, c'est surtout un inconvénient. Je m'emporte très facilement et il suffit souvent de peu pour que je craque et insulte à mon tour si ce n'est plus....Comment peut on arriver à tant d’égoïsme et de bassesse pour ci peu quand il y a tellement de choses plus graves et importantes dans le monde ?? (ça s’applique pour moi aussi)
On est nombreux dans ce cas, mais je ne trouve pas le moyen de me calme ou de passer outre. Je suis bien consciente que je suis la seule à "perdre" dans cette histoire, puisque je sais que je serai de mauvaise humeur pour de nombreuses minutes, alors que la journée commence bien ou se déroule bien. Voila, il fallait que je me défoule.

 

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour !

Comme je vous comprends... J'ai quitté depuis peu la région parisienne, et les dernières années, je me sentais de plus en plus envahie par un bouillonnement intérieur contre toutes les personnes qui me bousculaient sans s'excuser, celles qui me faisaient des reproches injustifiés, toutes celles par qui je ne me sentais pas respectée...

La frénésie parisienne est contagieuse, et à force, je me voyais aussi bouillonner quand quelqu'un marchait un peu trop lentement à mon goût devant moi, même quand je n'avais pas spécialement de raison de me presser... Je devenais aussi de plus en plus agressive avec les personnes des services administratifs à qui j'avais affaire pour mes démarches, etc.

En voyant cette évolution en moi, je me suis dit qu'il y avait vraiment une dimension spirituelle à vivre là. En cherchant à puiser en Dieu la paix qui m'aidait à ne pas réagir aux agressions, réagir à la violence par une autre forme de violence, j'ai pu m'apaiser un peu, mais l'ambiance parisienne est vraiment source de combat, et il est très difficile d'empêcher la colère de jaillir en nous quand on se sent agressé quotidiennement...

Je me reconnais tellement dans votre récit!! Je suis la même, j'en arrive à m'énerver pour les mêmes raisons. Il est vrai que lorsque la tension est trop grande, je me refuge dans une église au calme, ça m'aide tellement, mais ce n'est pas toujours possible. En ce temps de Carême j'essaie de me contrôler au maximum mais voilà...Il y a des jours ou ça ne marche pas ......
En tout cas j'aimerai tellement, tout comme vous avoir la possibilité de construire un futur hors de la région d'Ile de France...J'y travail

En fait, je crois que c'est surtout parce que les gens vivent sans la Foi et cela rend à la fois égoïste et impersonnel. 

Je suis confrontée aux transports parisiens pour aller travailler. C'est du chacun pour soi. J'ai beau être de nature extrêmement patiente et indulgente, j'ai du mal à supporter ceux qui se mettent à gauche dans les escalators, ceux qui s'arrête en plein milieu d'un couloir ou d'un escalier pour chercher quelque chose dans leur sac ou lire un SMS, ceux qui parlent très fort au téléphone, ceux qui font profiter l'assemblée de leur musique techno, etc. 

Les gens sont individualistes, ils ne font attention à rien d'autre qu'à leur personne. Ce n'est pas généraliser, c'est une constatation, surtout à Paris.

combien de fois j'ai vu des personnes se battre dans le métro, et tous les autres regarder comme un spectacle sans rien faire ? 

Une fois, il y avait une femme enceinte debout et personne pour lui laisser une place ! Ma propre grand mère est obligée de demander par trois fois pour que quelqu'un se lève. En général ce sera une femme, et les hommes font comme si de rien n'était. 

C'est la société actuelle qui veut un peu ça, du chacun pour soi, et pas Dieu pour tous puisque croire en Dieu c'est ringard ou stupide. Si on se considère sur terre sans aucune raison valable, et donc fragile puisque pas de prière, pas de protection divine, pas de Providence, etc, pourquoi s'attacher à aider ou à penser aux autres ? Beaucoup de gens se disent souvent "ouf, ça ne m'est pas arrivé à moi". Jamais ils ne sont vraiment compatissants. Je trouve ça triste et ça me révolte aussi, mais que faire à part prier ? 

Ancienne banlieusarde, je compatis vraiment...

Depuis que j'habite Paris intra muros, je "boycotte" les transports en commun au maximum, j'utlise mon vélo quotidiennement, par tous les temps, je ne prends les transports en commun que pour aller loin en banlieue, ou si j'ai quelque chose d'un peu encombrant à transporter.

Et vraiment, ne pas prendre les transports en commun à Paris, surtout certaines lignes de RER ou de métro, ça change tout...

Courage à vous tous !

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting