Aller directement à la navigation

formation

Portrait de Filippo-modérateur

Le cardinal Lustiger - 10 ans déjà

Temps de lecture estimé : 6 min

Voici déjà 10 ans que le cardinal Lustiger a été rappelé à Dieu.

Je ne pouvais laisser passer cette date sans rendre hommage à une personnalité exceptionnelle qui m'a profondément marqué, tout comme un nombre incalculable de personnes en France et à travers le monde.

Un petit rappel de son rapide parcours vers la direction du diocèse de Paris

Le cardinal Lustiger et Lech WałęsaFils de juifs immigrés de Pologne, il se convertit à la foi catholique à Orléans à 14 ans en 1940.
Il est ordonné prêtre à 27 ans et est nommé aumônier de la Sorbonne en 1954.
15 ans plus tard, en 1969, il est nommé curé de la paroisse Ste Jeanne de Chantal, dans l'Ouest parisien.
10 ans plus tard, en 1979 le nouveau pape Jean‑Paul II le nomme évêque d'Orléans.
Un peu plus d'un an plus tard, en 1981, à l'âge de 55 ans, il est nommé archevêque de Paris.
En 2005, près d'un quart de siècle après sa nomination, le pape accepte sa démission.
Il fait son grand passage le 5 août 2007.

Le cardinal Lustiger a fut la personnalité la plus en vue de l'histoire de l'Église de France pendant 25 ans, l'accompagnant de manière décisive dans son passage vers le IIIe millénaire.

Le cardinal lors du traditionnel chemin de croix du Vendredi saint à Montmartre
Portrait de Cat-modératrice

Le rôle de chaque chrétien dans la mission de l'Église, selon St Jean-Paul II, partie II

Temps de lecture estimé : 2 min 30
 

Sur le chapitre VI de l’encyclique Redemptoris Missio - Deuxième partie : § 71 à 76


Les Laïcs

La mission est la tâche de tous les baptisés. Dès les premiers temps du christianisme, on voit clairement la participation des laïcs, hommes et femmes, et des familles.

Certains domaines peuvent être atteints par l’Évangile surtout à travers les laïcs : le monde du travail, les familles, l’école, la vie politique, économique, sociale et culturelle…

Le Concile Vatican II a rappelé l’importance de la participation des laïcs à la mission, mais ce n’était pas du tout une nouveauté dans l’Église. Si les laïcs doivent participer à l’évangélisation, ce n’est pas seulement pour en augmenter l’efficacité : c’est un devoir et un droit fondés sur le baptême.

Le code de droit canonique et le Concile Vatican II l’affirment ainsi :

Souscrire à RSS - formation


Dr. Radut Consulting