Aller directement à la navigation

Espérance

Portrait de Cat-modératrice

Le tombeau vide

Temps de lecture estimé : 4 min.

Pierre sortit donc, ainsi que l'autre disciple, et ils se rendirent au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble. L'autre disciple, plus rapide que Pierre, le devança à la course et arriva le premier au tombeau. Se penchant, il aperçoit les linges, gisant à terre ; pourtant il n'entra pas. Alors arrive aussi Simon-Pierre, qui le suivait ; il entra dans le tombeau ; et il voit les linges, gisant à terre, ainsi que le suaire qui avait recouvert sa tête ; non pas avec les linges, mais roulé à part dans un endroit. Alors entra aussi l'autre disciple, arrivé le premier au tombeau. Il vit et il crut. (Jean 20, 3-8)

Qu'a vu Jean (« l'autre disciple ») pour croire ? Qu'a-t-il vu que Pierre n'avait pas vu ? Il voit le tombeau vide. Il ne voit pas le corps de Jésus, le signe de mort qu'il pensait trouver malgré la promesse de Jésus.

« Il vit et il crut ». Que crut-il ? Crut-il en la fin des épreuves ? En ce cas, il aurait cru en vain, jusqu'au moment de sa propre mort.

Portrait de Filippo-modérateur

La surdité vaincue, un miracle de la science et un don de Dieu

Temps de lecture estimé : 2 min 30

Tout comme la lèpre en son temps, on a longtemps pensé que seul un miracle pouvait guérir les personnes atteintes de surdité.

Grâce aux travaux patients de médecins et d’autres scientifiques, depuis les années 1970 des progrès fulgurants ont été accomplis pour aboutir à un résultat inimaginable il y a encore 50 ans : éradiquer la surdité.

Je parle ici de la surdité dite profonde, celle qui est présente à la naissance par une altération des cellulles ciliées, c'est-à-dire les cellules qui permettent l'audition.

Un enfant porteur d'un implant cochléaire
Portrait de Cat-modératrice

À Manille, la vie jaillit là où nous ne voyons que la destruction

Temps de lecture estimé : 3 min

Témoignage de Séverine Dubois, membre du mouvement Points-Cœur.

Manille, Philippines, le 10 septembre 2013

Chers parrains, chers amis, chère famille,

Dans une rue du quartier du Point-Cœur de Manille, il y a trois semaines.Juillet, août, septembre… La saison des pluies, la saison des typhons. Une époque peut-être pour se laisser davantage encore surprendre par l’extraordinaire vie de ce peuple philippin… Alors qu’il y a trois semaines, un important typhon frappait la région de Luzon, laissant de très nombreux quartiers inondés, les journaux internationaux ne faisaient état que des dégâts.

Cependant, pour nous qui habitons dans ces zones fréquemment inondées, une chose frappe… L’année dernière, il y eut une importante tornade en France. Je me souviens d’une femme en pleurs… Sa maison avait été en partie détruite par les vents. « En trente secondes, confiait-elle entre deux sanglots, c’est ma vie qui s’est écroulée… »

Enfant philippin jouant sous la pluie pendant la saison des typhons
Portrait de Cat-modératrice

Dans les prisons philippines, à la découverte de l'espérance

Temps de lecture estimé : 6 min

Témoignage de Séverine Dubois, membre du mouvement Points-Cœur.

Manille, Philippines, le 6 mai 2013


Parfois, l’Évangile semble une histoire lointaine, sans trop de rapport avec notre vie. Et pourtant, en est-il vraiment qui cessent de désirer, au moins secrètement, de voir s’accomplir aujourd’hui les paroles de l’Écriture ?

Points-Cœur est une plongée quotidienne au cœur de la Bonne Nouvelle. Cette expérience, nous la faisons particulièrement à la prison de Maximum Security, de Muntinlupa, ou à la prison de Navotas, plus près de notre quartier. Et si je peux affirmer avec autant de certitude que dans ces lieux se vit l’Évangile, c’est que nos amis eux-mêmes le confirment : “Vous vivez auprès de nous, cette parole de Jésus : ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères…

L'équipe de foot de la prison de Muntinlupa
Souscrire à RSS - Espérance


Dr. Radut Consulting