Aller directement à la navigation

Réponse aux messages : respect de l'autre et de soi-même sur les sites de rencontres

Portrait de Cat-modératrice

Les échanges avec des inconnus sur Internet, dans le cadre d'un site de rencontres, d'un forum ou d'un réseau social, ne sont passés dans les mœurs que depuis un passé très très très récent, en comparaison du courrier écrit manuellement, ou même du téléphone.

C'est une nouvelle culture qui est en train de se créer, il est normal qu'il y ait des tâtonnements, que ce soit dans la mise en place de nouvelles normes de comportement et de politesse par la société, ou dans la gestion de cette forme de relations totalement nouvelles par les individus.

Sur un site de rencontres sérieuses, et ce n'est pas très différent sur un site de rencontres chrétien, les questions de politesse et de respect de l'autre sont souvent en conflit avec les difficultés relationnelles, la difficulté à affirmer sa volonté face à celle de l'autre, et tous les enjeux émotionnels liés à l'objectif des échanges sur ce genre de sites, en particulier quand il est explicitement proposé des rencontres en vue de fonder une famille.

Quelques pistes pour respecter l'autre tout en se respectant soi-même :

- Si vous correspondez avec plusieurs personnes à la fois, dites-le à chacun(e) de vos correspondant(e)s, afin que l'un(e) d'entre eux/elles ne s'imagine pas que vous êtes en train de poser les bases d'une histoire d'amour. Il est très déconseillé d'approfondir la relation avec plusieurs personnes à la fois, et il est beaucoup plus respectueux, si vous souhaiter approfondir avec quelqu'un, de prévenir les autres correspondant(e)s que vous êtes actuellement en train d'approfondir la relation avec quelqu'un d'autre, et que vous reviendrez vers eux si rien ne se concrétise avec cette autre personne. Généralement les interlocuteurs préfèrent cette franchise, plutôt que de ne plus avoir de nouvelles sans explications, ou que de s'imaginer que vous correspondez avec lui/elle parce que vous lui portez un intérêt privilégié.

- Si vous n'êtes pas capable, par exemple à cause d'une trop grande timidité, de dire à quelqu'un que vous souhaitez interrompre la correspondance temporairement ou définitivement, il est encore préférable de couper court aux échanges sans explications — quitte à "bloquer" la personne s'il le faut — plutôt que de continuer une correspondance à contre-cœur, en laissant l'autre nourrir de faux espoirs, ou pire, en acceptant de vous engager dans une relations contre votre volonté ! Mieux vaut pouvoir dire "non" avec franchise, mais le fait est que certaines personnes ne savent pas dire "non". Dans ce cas (et uniquement dans ce cas) mieux vaut fuir l'obstacle que de s'engager dans une relation non maîtrisable aux conséquences potentiellement dramatiques.

- À la lumière du paragraphe précédent, j'invite les personnes qui, sur des sites de rencontres chrétiens ou non, se sentent blessées par un silence sans explications, à envisager l'hypothèse que la personne qui les traite ainsi n'est peut-être pas capable de trouver les mots ou le courage pour expliquer qu'elle veut cesser la correspondance, ou bien à envisager que la personne en question a peut-être le désir de continuer mais est paralysée par sa timidité. N'oublions pas que les sites de rencontres permettent aussi des rencontres qui n'auraient jamais pu se faire hors Internet, et que la personne avec qui vous avez échangé des messages a peut-être une personnalité et des difficultés relationnelles telles que vous ne pourriez jamais vous mettre à sa place. Les comportements qui nous heurtent font parfois souffrir les personnes qui ont ces comportement elles-mêmes : on n'est pas toujours maître de soi-même.

- Cependant, il existe sur les sites de rencontres, et même sur les sites de rencontres catholiques, des personnes qui oublient de se préoccuper des conséquences de leurs actes sur les autres. Rappelons donc qu'il n'est jamais anodin d'envoyer un message à quelqu'un sur un site de rencontre. Certaines personnes attendent très longtemps la réponse à leur message avant de passer à autre chose. Il est courtois de répondre aux personnes qui nous contactent, et plus encore à celles qui nous répondent après qu'on les ait contactées. Par contre, une fois que l'on a prévenu quelqu'un que l'on ne souhaitait plus poursuivre les échanges, il est tout à fait légitime de ne plus répondre, et même de bloquer une personne qui insiste.


Retour au Blog des célibataires chrétiens

Accueil du site de rencontre saint Jean-Paul II

 

Évaluez cet article: 
Aucun vote pour le moment
Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de MarsB

Je viens de faire maintenant l'expérience avec une femme qui, après avoir fait connaissance avec moi et après m'avoir vu, désire 'effectivement' me revoir mais uniquement dans le but d'être ami tout simplement. Mais c'était écrit assez vague, je ne le comprenais pas. En effet, c'était après un long silence (que j'avais interprété comme une hésitation de sa part) qu'elle m'a dit qu'elle était contente de faire ma connaissance et qu'elle serait heureuse de me revoir...

Comme je ne l'avais vu que durant une bonne heure, je n'avais pas le temps de discerner mes propres sentiments, donc sur ce point-là il n'y avait pas de coup de foudre direct envers elle. Et je comprends qu'elle pourrait aussi ne pas se sentir (tout de suite) attirée envers moi. Je lui avais dit que j'aimerais la revoir et construire une base d'amitié solide et puis, on verrait s'il y aurait plus. Mais, après encore un long silence, elle me dit qu'elle désire me revoir, mais elle précise: "mais pas dans le but de voir comment cela évoluera, dans le but d'être ami tout simplement".

Moi, j'ai besoin aussi des amitiés, et je voudrais bien recevoir ce qu'elle me dit. Mais je ne comprends pas bien de telles réactions... C'est comme si elle aurait peur, qu'elle voudrait se protéger, tout en voulant me revoir... alors que j'ai bien dit ce que je pensais moi-même (commencer par construire une base d'amitié). Il existe bien des exemples où le coup de foudre viendrait plus tard? Mais elle voudrait l'exclure, je crois?

Je ne sais pas bien quoi penser...

Portrait de Cat-modératrice

Pour ma part, je déconseille généralement de chercher à nouer des amitiés suite à une rencontre sur un site de rencontres sérieuses. C'est la meilleure façon de créer une relation ambiguë, et de retomber dans le doute auquel les sites de rencontres nous font échapper : « Est-ce de l'amitié ou une attirance secrète ? » ; « C'est de l'amitié aujourd'hui, est-ce que ça pourrait évoluer en amour plus tard ? ».

Pour les personnes qui ont vraiment très peu d'amis, c'est peut-être une bonne chose d'accepter une amitié issue d'une rencontre sur un site de rencontres. Mais c'est surtout le risque de perdre du temps, de s'impliquer affectivement dans une relation qui n'aboutira à rien. Une personne qui sent qu'il est vraiment temps, ou plus que temps, de s'engager dans une relation sérieuse en vue du mariage doit un jour devenir pragmatique : si tu n'es pas sans amis, mieux vaut ne pas perdre de temps à construire une nouvelle amitié, surtout si elle provoque chez toi toutes ces questions. Ce n'est pas cela l'objectif d'un site de rencontres.

Si elle a dit « ce n'est pas dans le but de voir si cela peut évoluer en une relation plus sérieuse », mieux vaut tenir compte de cette parole. Si tu espères autre chose de cette relation, cela risque de te faire perdre vraiment beaucoup de temps et d'énergie émotionnelle.

Portrait de Evangéline

J'ai eu deux personnes qui m'ont écris via le site en me demandant si je voulais bien faire connaissance avec elles. J'ai répondu que oui, j'étais d'accord.

Je n'ai jamais eu de suite. Donc, je pense qu'il est important par respect, d'être franc avec la personne et de lui dire que finalement, il ne donne pas suite. Chacun est libre et je peux comprendre cela.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un robot de spam. Vous pouvez taper indifférement des minuscules ou des majuscules.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.


Dr. Radut Consulting