Aller directement à la navigation

Le christianisme est-il une religion du livre ?

Portrait de Filippo-modérateur
Article du blog: 

Christ enseignant - monastère Sainte Catherine - désert du SinaïTemps de lecture estimé : 2 min

Pour un grand nombre de personnes, y compris chrétiens, la réponse est « oui », parce que, tout comme les juifs et les musulmans, nous nous référons à un livre sacré que nous disons être Parole de Dieu.

Ces personnes peuvent d'ailleurs trouver que, même s'il s'agit d'une expression qui vient du Coran1, elle n'est finalement pas si mal trouvée.

Mais cette vision ne peut être acceptée ni par les chrétiens, ni par les juifs, car le Coran n'a pas du tout le même statut dans l'islam que la Bible dans le christianisme.

C'est ce que dit le Cathéchisme de l'Église Catholique à l'article 108 :

« Cependant, la foi chrétienne n’est pas une “religion du Livre”. Le christianisme est la religion de la “Parole” de Dieu, “non d’un verbe écrit et muet, mais du Verbe incarné et vivant” (Saint Bernard, homélie miss. 4, 11 : Opera, ed. J. Leclercq-H. Rochais, v. 4 [Romae 1966] p. 57). Pour qu’elles ne restent pas lettre morte, il faut que le Christ, Parole éternelle du Dieu vivant, par l’Esprit Saint nous “ouvre l’esprit à l’intelligence des Écritures”  (Lc 24, 45). »

Pour les chrétiens, la révélation ultime, absolue, qui ne pourra jamais être dépassée, ce n'est pas la Bible, c'est la personne de Jésus, et rien d'autre.
Pour les musulmans, cette révélation ultime, c'est le Coran.


Les « niveaux » de révélation équivalents, si l'on peut dire, sont Jésus pour les chrétiens, le Coran pour l'islam.

La différence irréductible entre Coran et Bible est celle-ci : la possibilité ou non de l'interprétation du texte sacré.

1. Concernant la Bible : les chrétiens sont d'accord pour dire que la Bible a été écrite sous l'inspiration de l'Esprit-Saint, mais il a toujours été bien claire qu'elle était écrite par des auteurs humains, et donc qu'elle peut être soumise à interprétation. L'Église, par l'autorité qui lui a été donnée par Jésus, est l'interprète ultime de la Bible, c'est ce qu'on appelle le Magistère. En écoutant Jésus et son corps qui est l'Église, nous apprenons à lire la Bible correctement.

Sur beaucoup d'icônes, Jésus tient un livre d'une main, et de l'autre lève deux doigts, geste typique du maître parlant à des disciples, leur expliquant donc ce qui est dans le livre.
C'est exactement ce qui se passe avec les disciples d'Emmaüs (Évangile selon saint Luc, chapitre 24), auxquels Jésus ouvre l'intelligence des Écritures.

---

2. Concernant le Coran : selon l'islam, il a été dicté directement selon le modèle d'un Livre qui se trouve devant Dieu. Cela veut dire que, pour beaucoup de musulmans, l'idée même d'une interprétation du Coran est blasphématoire, car il se suffit à lui-même, les vérités qu'il énoncent doivent être crues en l'état. C'est donc la manière de mettre en pratique des préceptes qu'il énonce qui doit être l'objet des débats.

Quand l'auteur de certains versets du Coran parle des « gens du Livre », il montre qu'il n'a pas compris le statut de la Bible pour les juifs et les chrétiens, puisqu'il pense que le Coran et la Bible ont le même statut de révélation divine directe.

---

C'est pourquoi il est si important de rejeter avec fermeté la fameuse formule journalistique : « Les trois religions du Livre ». Aucun chrétien ne devrait pouvoir accepter cette mise sur le même plan du Coran et de la Bible, car cette façon de voir est issue, comme dit plus haut, d'une erreur sur le statut de la Bible de la part du Coran.

Le christianisme n'est pas une religion du livre, le christianisme est la religion de la Parole vivante de Dieu, qui est Jésus lui-même.

 

Pour aller plus loin, il existe une conférence du Père Antoine Guggenheim qui traite du sujet de cet article, directeur de la Faculté de théologie de l'École Cathédrale de Paris, à voir sur le site du Collège des Bernardins.

1. Le Coran n'emploie pas directement l'expression « religion du Livre ». Il évoque les « gens du Livre », dans la sourate 5, versets 15 et 19. Notons que les savants musulmans eux-mêmes débattent pour savoir si cette expression s'applique aussi aux musulmans, ou seulement au judaïsme et au christianisme, ou même seulement au judaïsme.

Saint Luc écrivant son Évangile - Livre d'heures du roi Louis XII
Thème:
Évaluez cet article: 
Moyenne : 4.5 (2 votes)

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting