Aller directement à la navigation

Le carême, temps de grâces et de joie pour les faibles

Portrait de Cat-modératrice
Article du blog: 

Dossier Carême (2013)

Pour mieux vivre le temps du carême

Il est encore temps d'entrer dans la grâce du carême !

Beaucoup de catholiques, y compris parfois moi-même, perçoivent le carême comme un mauvais moment à passer, un temps de tristesse où nous sommes confrontés au mal qui est en nous sans réussir à en triompher, ni même à s’améliorer.

Saint François en méditation, peinture de Francisco de Zurbarán (1598–1664)

Pourtant, ce genre de tristesse ne vient pas de Dieu, et ce n’est pas ce qu’Il a prévu pour nous pour le temps du carême. Ce que Dieu nous propose a toujours pour but de nous conduire vers le bonheur, et la joie qu’Il nous propose est toujours pour tout de suite, pas pour un « lendemain qui chante ». Même pendant le carême Jésus continue d’être ressuscité, et Il vit ce temps avec nous.

Les raisons invoquées pour s’attrister pendant le carême sont essentiellement les trois suivantes : « Je suis triste parce que c’est un temps où je pense à mes péchés », « Le carême est un mauvais moment à passer, parce que les privations sont trop éprouvantes », « Je suis triste parce que je n’arrive pas à tenir mes résolutions ».

 

Sommaire (Carême 2013)

 

 Je suis triste pendant le carême parce que c’est un temps où je pense à mes péchés

Temps de lecture estimé : 1 min 30

Oui, c’est à cause du péché des hommes que Jésus a souffert. Il est bon de se repentir de ses péchés, mais pas de se laisser envahir par la tristesse. Le carême devrait plutôt être un temps de joie dans l’attente de la célébration de notre Rédemption.

Accepter de se laisser sauver, accepter d’être un pécheur qui a besoin qu’un autre donne sa vie pour moi, c’est très difficile, encore plus difficile que de jeûner.

Lire la suite...

 

 Le carême est un mauvais moment à passer, parce que les privations sont trop éprouvantes

Temps de lecture estimé : 3 min

Un religieux disait que si un frère veillait toute la nuit en prière, et que le lendemain il était irritable, manquant de charité envers les autres frères à cause de sa fatigue, cela prouvait qu’il avait eu tort de faire cette veille, que cette idée ne venait pas de Dieu.

L’Église nous invite effectivement à profiter du carême pour faire des efforts dans trois domaines : la prière, le jeûne et le partage.

Lire la suite...

 

♦ Je suis triste parce que je n’arrive pas à tenir mes résolutions

Temps de lecture estimé : 2 min

Encore une fois, ce n’est pas à la tristesse que Jésus nous invite en ce temps de carême.
Le but du carême n’est pas de réussir des exploits, de cocher les cases en face de ma liste de résolutions, mais de grandir dans l’union à Dieu.

Le carême est un temps pour préparer son cœur à la fête de Pâques. Comme toujours avec Dieu, c’est un temps de grâces où Dieu veut nous donner quelque chose, et non un temps où nous devons lui donner quelque chose. La vie spirituelle, c’est apprendre à recevoir Dieu, beaucoup plus que d’apprendre à donner.

Lire la suite...

 

 

Mercredi des cendres
Évaluez cet article: 
Moyenne : 4 (1 vote)

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting